Migrants : qu'attendons-nous ?

Publié le par Serge ODEYE

L'année 2016 restera comme une année particulièrement tragique tant les conflits partout dans le monde ont suscité horreur et désolation. Des milliers de victimes uniquement coupables de se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment !

 

Les conditions de vie inhumaines que les familles de réfugiés ont subi - quand elles ont pu échapper à la mort ! - sont intolérables.

Comment rester insensibles face à des êtres humains qui n’aspirent qu'à retrouver leur dignité et la paix ?

Pourtant, combien de fois avons-nous entendu ou même prononcé « nous ne pouvons recevoir toute la misère du monde » ? Si certains politiques ont fait leur lit de ce discours à des pures fins électoralistes, nous pouvons, nous, trouver ici à Saint-Renan des solutions à la hauteur de nos moyens.

Accueillir simplement une ou deux familles dans notre ville, riche de solidarité, de partage et d'une vie associative foisonnante, constituerait une réponse juste et digne.

Saint-Renan en a les capacités. Qu’attendons-nous ?

D'autres communes l'ont fait. Milizac-Guipronvel, avec dynamisme, a accueilli en septembre une famille avec trois enfants. Tout un réseau d'entraide porté par des associations spécialisées s'est mis en place autour d'eux.

Les enfants sont tous scolarisés et la vie a enfin repris son cours pour cette famille. Alors qu'attendons-nous à Saint-Renan, pour offrir à ces personnes en souffrance : une simple vie normale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article