Débat d’orientation budgétaire 2016 : enfin!

Publié le par Serge ODEYE

Après l’avoir réclamé pendant plusieurs années, nous avons eu en 2016 un document prospectif avec de réelles orientations budgétaires pour les années à venir. Dommage de devoir en appeler au Tribunal administratif pour que le maire respecte la loi ! Le Tribunal n’a pas encore rendu sa décision mais, déjà, nous avons obtenu une victoire. Et tout Renanais peut donc désormais connaître les investissements futurs et leur financement.

Pour la première fois, la municipalité affiche clairement qu'en 2014 la commune était au-dessus du seuil d'insolvabilité : la collectivité avait besoin de 8,3 années pour rembourser ses prêts alors que l’entrée en « zone rouge » est fixée à 7 ans.

La municipalité nous donne enfin ses grandes orientations pour la fin du mandat :

• La création de la salle de sports pour le collège à 3 800 000 euros, dépense bien subventionnée par le conseil départemental. Cette salle est indispensable mais malheureusement toujours mal située.

• Un point positif : l'effort consacré à la voirie communale, 350 000 € par an (soit 3 fois plus que les dernières années). C'est une bonne chose, à condition que cette somme soit consacrée à l’entretien de la voirie existante, très souvent en (trop) mauvais état !

• Ne revenons pas sur le musée : 400 000 € pour la seule rénovation du bâti, rien pour le fonctionnement.

La surprise du Chef* : l'extension de l'espace culturel pour 2 400 000 € avec la création d'un amphithéâtre : pour quoi faire ? Quel projet culturel derrière ce nouvel investissement ? S’agit-il de rivaliser avec Ploudalmézeau ou Plougonvelin.

A nouveau dans le rouge en 2018 !

Tous ces investissements seraient financés par 6 millions d'€ d'emprunt sur les 5 prochaines années !

Par rapport au programme électoral du Maire, la salle des familles et le projet de centre-ville "ville d'art, ville touristique, ville patrimoniale, ville de congrès" passent à la trappe puisqu'aucun budget n'y est consacré (100 000 € en 5 ans en tout et pour tout pour la place du vieux marché !).

Et en plus un mystère : deux nouvelles salles (sport et amphithéâtre) et la rénovation du musée mais aucune augmentation dans les charges de fonctionnement. Cherchez l’erreur…Réponse du Maire : cela se fera par des économies ailleurs. A voir !

Par ailleurs, la municipalité table sur une progression des recettes fiscales (sans augmentation des taux mais des bases**), et prévoit à nouveau d’entrer en zone rouge avec un nouveau cap d'endettement de 8,4 années en 2018 (au-dessus du seuil d'insolvabilité) pour redescendre ensuite...

Ce document prévoit donc des investissements qui vont nous faire passer au-dessus du seuil d'insolvabilité et, craignant que les charges nécessaires au fonctionnement de ces investissements n’aient pas été correctement pris en compte, nous nous sommes abstenus sur ce texte.

* sujet jamais abordé en commission.

** Pour être clair : le maintien des taux peut se traduire par une augmentation d’impôt parce que la base d’imposition est revue chaque année par la loi ; cela permet à la commune d’avoir plus de recettes sans avoir à toucher aux taux.

extrait du dossier municipal "débat d'orientation budgétaire"

extrait du dossier municipal "débat d'orientation budgétaire"

Commenter cet article