Débat d’orientation budgétaire 2016 !

Publié le par nouvel élan de Saint-Renan

Confrontés à la volonté délibérée du maire de ne pas débattre, nous avons décidé, en dernier recours, d’engager une procédure auprès du Tribunal Administratif pour annuler le vote du budget 2015. Alors que cette procédure est en cours, un nouveau débat d’orientation budgétaire va avoir lieu. Nous appelons de nos vœux un débat simple et constructif sur la base d’une projection jusqu’en 2020 :

Sur les charges :

Comment va évoluer la masse salariale sachant qu’elle représente 50 % des charges de la commune ? La municipalité a annoncé qu’il n’y aurait pas de remplacement systématique des départs : dans quel domaine et comment compte-t-elle s’y prendre ?, Quelles prévisions en formations professionnelles ? De mutualisations avec d’autres collectivités ? Quelles conséquences pour le service public ?

Les dépenses d’énergie sont très importantes, quelles sont les mesures prévues pour améliorer le rendement énergétique de nos bâtiments et de l’éclairage public ? Il est nécessaire d’avoir une estimation globale de nos charges pour les prochaines années.

Sur les produits :

Les deux éléments importants de nos recettes sont les dotations de l’Etat et les impôts locaux. Les dotations de l’Etat baissent ; plutôt que de se plaindre sans cesse, il serait plus efficace de mesurer l’impact pour Saint-Renan sur les 5 prochaines années.

Pour les impôts locaux, les nouveaux lotissements vont apporter de nouvelles recettes : dans quelle mesure compensent-elles la baisse des dotations ?

La différence entre nos charges et nos produits prévisionnels nous donnent notre capacité à investir pour les prochaines années. La municipalité devrait présenter ses prévisions d’investissement et sa manière de les financer : autofinancement, emprunts, hausses des taux d’imposition, subventions d’investissement.

Les travaux de voirie, de gros entretien des bâtiments communaux, de travaux neufs seraient alors inscrits dans une programmation pluriannuelle comme le préconise la chambre régionale des comptes.

Cet exercice est, pour nous, l’information minimale due par la municipalité aux Renanais.

Commenter cet article