NOTRE AVIS SUR LE CONSEIL MUNICIPAL DU 9 NOVEMBRE 2015

Publié le par Les élus du Nouvel Elan

Deux mauvaises nouvelles :

1/ Nous avions voté lors du conseil de septembre dernier, un Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) où il est écrit : « Renforcer particulièrement l’offre de logements à coûts abordables pour les familles avec des enfants et favoriser leur accession à la propriété ». Première mesure adoptée par la municipalité : « supprimer l’exonération pour les deux premières années de la taxe foncière sur les constructions nouvelles à usage d’habitation à compter de 2017 ». Nous sommes pourtant déjà une des communes les plus chères en foncier du pays de Brest après Brest Métropole… c’est à nouveau incohérent et c’est toujours plus d’impôts : nous avons voté contre.

2/ Pour la deuxième année consécutive, une hausse de 2% de l’ensemble des tarifs communaux a été décidée sans aucune amélioration des services rendus aux concitoyens. Il serait bon de rappeler à la municipalité que nous ne sommes pas dans une période de croissance économique ! Les prévisionnistes annoncent une inflation proche de zéro en 2015 et elle était de 0.5% en 2014. Ces hausses ne sont pas justifiées : nous avons voté contre.

Une bonne nouvelle :

Par notre action (conseil municipal de juin et septembre), nous avons contribué à ce que la municipalité dépose un dossier auprès de la préfecture pour l'accueil de réfugiés syriens. Nous en sommes fiers.

Et une volteface :

Lors des questions diverses, en fin de conseil, nous avons vu arriver un invité surprise : Monsieur TALARMIN, président de la CCPI, pour défendre le projet de schéma de mutualisation de la communauté de communes. Il s’agit de développer et d’améliorer ce qui se passe depuis plusieurs années : achats de matériel en commun, mission hygiène et sécurité, crèches et CLSH entre différentes communes, services d’instruction des demandes d’urbanisme, entretien de voiries... pour un meilleur service aux contribuables.

Lors du conseil communautaire du 30 septembre, seuls les élus de Saint-Renan, sur les représentants des vingt communes siégeant à la CCPI, exception faite de l’élu du Nouvel Elan de Saint-Renan, se sont abstenus lors du vote d’adoption de ce schéma. Et ô surprise, lors de ce conseil municipal, revirement total : avis favorable à une large majorité.

En dépit d’un débat qui laisse penser qu’ils le font contraints et forcés :

  • La mutualisation supprimerait la proximité ;
  • La CCPI serait détachée de la réalité locale et ne pourrait donc pas prendre les bonnes décisions ;
  • La mutualisation entrainerait une perte de compétence.

Seuls se sont abstenus : M COLLOC et les élus de Cap sur l’avenir.

Pour nous, Saint-Renan, en tant que pôle structurant du pays de Brest et de la CCPI, doit être meneuse dans ce projet pour trouver des solutions de mutualisation intelligente avec les autres communes et faire des économies pour tous.

S’abstenir, c’est se marginaliser au sein de la communauté de communes, c’est prendre le risque que des projets de mutualisations se fassent sans nous.

S’abstenir, ce n’est pas assumer son rôle de pôle structurant du Pays d’Iroise qui implique un devoir de solidarité avec toutes les communes du territoire.

S’abstenir, c’est préjuger que la mutualisation sera plus chère et, pourtant, de nombreuses économies sont déjà là. C’est donc faire un procès d’intention et de défiance envers notre collectivité intercommunale.

S’abstenir, c’est faire un amalgame facile avec les transferts de compétences exigées par la loi (eau, assainissement, tourisme)

Voter pour, c’est envoyer un message positif : Travaillons ensemble non seulement pour faire des économies mesurables, c’est prévu par la loi.

Voter pour, ce n’est pas supprimer l’accueil de proximité de la mairie mais c’est rendre le service public plus efficace pour nos concitoyens.

Autre points adoptés à l’unanimité :

Zac de Pen Ar C’hoat - Demande de poursuivre l’acquisition par la voie amiable ou au besoin par la voie de l’expropriation, et pour ce faire, solliciter de monsieur le préfet l’ouverture conjointe de l’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique et de l’enquête parcellaire.

Clôture du PAE de Lanven

Conventions de subventionnement

- Subventionnement des repas école primaire Notre Dame de Liesse

- Subventionnement des personnels pour la réalisation des TAP avec Notre Dame de Liesse

- Subventionnement des personnels pour la réalisation des TAP avec Diwan

Taxe d’aménagement : taux unique de 3% sur toute la commune

Tarif du séjour à la montagne février 2016 300 €

Participation financière de la commune au COS du Pays d’Iroise

Convention pour occupation domaniale ayant pour objet l’installation et l’hébergement d’équipement de « télé relevé » en hauteur entre GRDF et la commune.

Publié dans conseil municipal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article