Notre avis sur le conseil municipal du 14 septembre 2015

Publié le par Serge ODEYE

Plan d’Aménagement et de Développement Durable

L’un des points importants de ce conseil municipal est le débat sur le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) qui a fait l’objet de la part de notre groupe d’une déclaration (nous n’étions pas sûr de pouvoir réellement débattre…) :

Disons-le clairement : le plan d’aménagement et de développement durable que vous nous présentez est un bon document. C’est un document important puisqu’il décrit la volonté politique de l’évolution de la commune sur les 10 prochaines années.
D'après nous c’est un bon document parce qu’il marque un réel revirement de la politique actuelle menée par la municipalité :
Le développement durable est très présent alors que les actions phares de ce début mandat sont la création d’un terrain synthétique et la création d’un parking gagné sur le lac…
L’accessibilité des bâtiments et des espaces publics est répétée 3 fois montrant une importance particulière alors que la commission ne s’est réuni qu’une fois et que les travaux doivent être planifiés.
Oubliée dans le plan d’aménagement l’une de vos propositions phares : « faire de Saint-Renan une ville de congrès » ceci est d’autant plus étonnant étant donné qu’un tel projet nécessite des infrastructures importantes, ce projet serait-il heureusement abandonné ?
Oublié également toute volonté de développement touristique communal avec une unique insertion dans le document : maintenir l’offre d’animation touristique... Est-ce le signe d’une lucidité tardive sur le fait que ce domaine doit être intercommunal ?
Mais l’une des mesures importantes de ce Plan d’aménagement est enfin la prise en compte des commerces du centre-ville avec un développement théorique très intéressant. C’est un des enjeux majeurs pour notre commune.

Pour ces raisons nous approuvons ce PADD et nous attendons la déclinaison de ces orientations dans l’ensemble des politiques de la commune. Nous y serons extrêmement vigilants.

Piscine le Spadium

Rappelons le : la commune est propriétaire de la piscine. Elle a confié sa gestion à une société privée par un contrat de délégation de service public qui se termine en 2025. Dans le cadre de ce contrat, la commune verse 270 000 € par an au Spadium pour pouvoir fonctionner.

Depuis des années, nous réclamons le simple respect de la loi : l’entreprise qui a une Délégation de service public doit fournir un rapport annuel qui, dès sa communication, doit être examiné en conseil municipal (art L1411-3 du CGCT). Notre demande se justifie d’autant plus que la chambre régionale des comptes a souligné le très mauvais suivi exercé par la municipalité jusqu’à maintenant :

  • pas d’évolution générale des ouvrages et des matériels,
  • pas de présentation des rapports des organismes de contrôle obligatoires, ainsi que l’ensemble des adaptations ou travaux à envisage,
  • Absence de toute analyse financière des dépenses et des recettes,
  • Aucune analyse financière prévisionnelle après 2008.

Alors que nous aurions dû avoir communication de ce rapport pour en débattre, nous avons eu, à la place, une présentation totalement superficielle sans aucun intérêt et ne répondant absolument pas aux simples obligations légales.

Ce n’est qu’après le conseil municipal que nous avons eu communication du rapport (sic !) qui à notre grande surprise ne comprend toujours aucun des éléments soulevés par la chambre régionale des comptes !

N’importe quel élu un peu responsable se poserait la question de savoir si les prévisions de marges financières disponibles pour investir (22 000 € de capacité d'autofinancement nette en 2014) sont suffisantes au regard des investissements nécessaire pour maintenir le bâtiment et les équipements en état. Force est de constater que ce n’est pas fait aujourd’hui !

Accueil de réfugiés syriens

Nous avons fait la déclaration suivante :

Depuis notre intervention du mois de juin concernant l’accueil d’une ou plusieurs familles de réfugiés sur Saint-Renan, la situation a encore évolué et malheureusement elle est de plus en plus dramatique et le nombre de demandeurs d’asile arrivant en Europe a explosé. Répondrez-vous favorablement à la lettre adressée par M CAZENEUVE à tous les maires de France ? Des Renanais sont prêts à apporter leur aide pour accueillir ces familles ainsi que des associations tel qu’Amnesty international et la croix rouge.

En réponse, le maire nous a répondu avoir contacté le diocèse et d’étudier la question…

Ces autres points ont été votés à l’unanimité :

  • Acquisition de AVELTIS (station de lavage de Lokournan) – le maire s’est abstenu étant salarié de cette entreprise.
  • Lotissement Saint-Sébastien (impasse Saint-Sébastien) – demande des colotis pour la remise à la commune de la voirie et des réseaux
  • Dénomination de voies nouvelles
  • Modification du régime indemnitaire fonctionnel du DGS
  • Autoriser le maire à recruter des agents non titulaires pour remplacer des agents absents
  • Autoriser le maire à recruter des agents non titulaires compte tenu de l’accroissement temporaire et saisonnier
  • Présentation du rapport sur les déchets 2014 de la CCPI
  • Convention d’échange et de données géographiques et de services associés entre la ville et la CCPI

Publié dans conseil municipal

Commenter cet article