Droit de réponse à l'article du télégramme du 28 mai 2014 : conseil municipal "fin de séance houleuse"

Publié le par Serge ODEYE

Nous souhaitons apporter des précisions suite à l’article de 28 mai 2014 concernant la « fin de séance houleuse » du dernier conseil municipal portant sur notre courrier adressé à l’ensemble des conseillers municipaux avec copie aux différentes autorités. Alors que nous avions décidé de procéder de la sorte afin d’éviter toute publicité, la municipalité a décidé de réagir publiquement tout en refusant d’en donner lecture. Qualifié de « tissu de mensonges » (nous ne manquerons pas d’en faire part aux avocats qui nous ont aidé à le rédiger) et d’attaque personnelle envers Monsieur QUEAU, notre courrier interpelle les élus sur la notion de prise illégale d’intérêt et d’entrepreneur de service public. La situation de M QUEAU dont nous ne remettons nullement en cause le professionnalisme, le sérieux et l’intégrité nous interroge, comme de nombreux renanais, uniquement au regard du droit : Le dirigeant d’une entreprise de géomètre-expert et urbaniste peut-il être adjoint à l’urbanisme ?

Notre courrier comprend un rappel des textes de lois et nombre de jurisprudences récentes qui montrent que la situation est loin d’être aussi simple que ne veut l’entendre la municipalité. La conclusion de ce courrier appelle simplement monsieur le maire à réaliser une étude juridique poussée en raison de la gravité des sanctions potentielles. Notre courrier n’est donc nullement diffamatoire.

A l’inverse, l’ensemble du groupe « le nouvel élan de Saint-Renan » a été violemment pris à partie par Messieurs MOUNIER et QUEAU et nous tenons à souligner que certaines attaques personnelles dont a été victime monsieur ODEYE, étonnamment passées sous silence par votre journal, sont, elles, inqualifiables. Ces attaques publiques, applaudies par une partie des élus, relèvent plus d’une opération d’intimidation que du débat démocratique et sont particulièrement inquiétantes pour la vie municipale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article